Dernières nouvelles
L’UE débloque 250.000 euros pour promouvoir l’aquaculture au Maroc

L’UE débloque 250.000 euros pour promouvoir l’aquaculture au Maroc

Maroc-UE-aquacultureL’Union européenne (UE) a annoncé le déblocage, à l’occasion du 3ème Salon halieutique international «Halieutis» à Agadir, de 250.000 euros destiné au financement d’un programme de renforcement du secteur de l’aquaculture au Maroc.
Le Salon Halieutis, une grande messe pour les professionnels du secteur marocains et étrangers, s’est tenu du 18 au 22 février, au Parc des expositions à Agadir avec la participation de 320 enseignes nationales et internationales du Maroc et de 37 pays, dont 22 pays africains.
Le nouvel accord qui vient d’être scellé entre Bruxelles et Rabat a été signé le 1ç février dernier par le ministre marocain de l’Agriculture et de la Pêche, Aziz Akhannouch et le commissaire européen de l’environnement et des affaires maritimes, Karmenu Vella qui était en visite de trois jours au Maroc, la première en dehors de l’UE.
Cet accord qui rentre dans le cadre du programme «Atteindre le statut avancé », également financé par l’UE, devrait permettre à l’Agence nationale pour le développement de l’aquaculture (ANDA) de mettre en œuvre, dans le cadre d’un jumelage institutionnel, d’un programme d’initiation aux techniques de production et d’adaptation aux pratiques européennes dans le secteur de l’aquaculture.
Le programme qui s’étale sur six mois vise à renforcer l’expérience de l’ingénierie de l’aquaculture et à développer des modèles financiers spécifiques aux projets d’aquaculture adaptés au contexte marocain.
Majida Maarouf, directrice de l’ANDA a déclaré à l’occasion, que l’aquaculture au Maroc est appelée à rivaliser avec le secteur traditionnel de la pêche maritime et augmenter sa contribution à l’économie nationale. Une fois le secteur aquacole marocain atteint sa vitesse de croisière, il allégera nettement la pression sur la pêche maritime et les ressources halieutiques nationales qui n’ont pas souvent, suffisamment de temps, pour la reproduction des espèces marines.

A propos de Abdenbi EL OUADGHIRI

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

Revenir en haut de la page