Dernières nouvelles
Le Maroc décrète un embargo sur la volaille de France

Le Maroc décrète un embargo sur la volaille de France

grippe-aviaire-dordogneLe Maroc a suspendu provisoirement l’importation de volaille en provenance de la France, au lendemain de l’apparition dernièrement en Dordogne (Ouest de la France) de cas de grippe aviaire de type N7H7 hautement pathogène.

Le Royaume ne fait pas cavalier seul puisque d’autres pays, dont notamment la Tunisie, l’Algérie, l’Egypte ou encore la Corée du Sud, le Japon, la Chine et la Thaïlande ont également décrété l’interdiction d’importation de volaille française.

Le Maroc étant déjà confronté à la présence de cas de fièvre aphteuse dans la région de Doukkala, l’Office national de sécurité sanitaire des produits alimentaires (ONSSA) a appelé au resserrement des contrôles dans les postes frontaliers terrestres et maritimes du Royaume afin d’éviter l’introduction de toute espèce d’oiseaux en provenance de la France. L’interdiction est étendue également aux viandes de volailles, aux produits à base de ces viandes, aux œufs et produits agroalimentaires drivés de l’œuf.

L’ONSSA explique cette mesure par le souci de protéger l’élevage avicole national de tout risque de contamination, même si, selon la Fédération interprofessionnelle du secteur avicole (FISA), ces risques sont limités puisque le Maroc importe très peu de volaille de France et limite ses importations essentiellement aux poussins reproducteurs et aux œufs à couver.

L’Office assure avoir mis en place des mesures pour veiller à l’application de l’interdiction en informant toutes les institutions concernées.

Néanmoins, les dirigeants de la Fisa assurent que l’interdiction n’est  que « temporaire » et ne devrait « durer que deux ou trois semaines au maximum » en attendant que les cas de contamination en France par le virus N7H7 soit éradiqués.

« On ne va pas condamner toute la France alors que l’épidémie a éclaté  dans un petit élevage traditionnel dans l’Ouest de la France » a déclaré  le directeur de la Fisa, Chaouki Jerrari.

A propos de Jean Bakari

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

Revenir en haut de la page