Chaouia: La grogne des petits éleveurs/agriculteurs contre les spéculations dans l’orge subventionnée

Chaouia orgeLes petits éleveurs/agriculteurs dans la région de la Chaouia-Ouardigha ont manifesté ces derniers jours, leur colère contre la spéculation dans l’orge subventionnée qui leur est normalement destinée, mais qui est revendue par des intermédiaires avec une marge bénéficiaire de 100 DH par quintal par rapport au prix fixé par l’État.

Selon les rumeurs qui circulent dans la région, les intermédiaires pointés du doigt auraient déjà mis la main sur pas moins de 1.000 tonnes d’orge subventionnée qu’ils acheté à 200 DH et qu’ils revendent à 300 DH sur le sur marché céréalier.

Pour mettre fin à ce désordre et calmer les esprits des éleveurs et agriculteurs destinataires de l’orge subventionnée, les autorités locales de la Préfecture de Settat, rapporte le quotidien Assabah, ont organisé une réunion à laquelle ont été conviés des agriculteurs de la région.

Les éleveurs mécontents reprochent à la Commission chargée de la distribution de l’orge, d’avoir ouvert un seul guichet à Settat qui couvre toute la région, ce qui a permis à une poignée d’intermédiaires, ajoute le journal, d’acheter 1.000 tonnes de l’orge subventionnée destinée à la base, aux petits éleveurs et agriculteurs pour les aider à surmonter cette période de sécheresse.

Suite à la grogne des éleveurs et agriculteurs lésés de Chaouia (Casablanca et Settat) et pour remettre un peu d’ordre dans la région, ladite Commission qui est composée de représentants de la direction de l’Agriculture, du Crédit Agricole du Maroc et de l’Office national de sécurité sanitaire (ONSS) des produits alimentaires, a tenu dernièrement une réunion à Settat pour débattre de cette problématique.

Ont pris part à cette réunion, 46 présidents de communes, membres des chambres professionnelles et hauts responsables de la sûreté nationale et de la gendarmerie royale et 70 agriculteurs.

Après avoir débattu des dysfonctionnements relevés lors de la première phase de distribution de l’orge subventionnée, et afin d’apaiser les tensions créées par les spéculateurs, les participants à cette rencontre ont finalement décidé l’ouverture de nouveaux guichets à Ben Ahmed et El Brouj et mis en place une cellule de crise, composée des autorités locales et élus. Cette cellule a pour mission d’établir une liste des bénéficiaires classés par ordre d’éligibilité.

About Houda samlali

Check Also

L’ONSSA met le point sur les importations de pesticides interdits en Europe

L’Office national de sécurité sanitaire des produits alimentaires (ONSSA) a réagi au rapport sur l’exportation …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *