Plus de onze mille alevins de poissons pour le repeuplement des eaux continentales

La pêche touristique et sportive au Maroc a du vent dans les ailes.
Les stations d’élevage de poissons relevant du Haut commissariat aux Eaux et forêts et à la lutte contre la désertification, ont produit, au titre de la saison 2011/2012, quelque 11,7 millions d’alevins de poissons, toutes espèces confondues, accusant une hausse de 36 pc par rapport à la saison précédente.
Cette production a permis d’assurer le repeuplement de 18 cours d’eau, 16 lacs naturels et plans d’eau et 23 retenues de barrages, précise le Haut commissariat à l’occasion de la tenue vendredi 9 mars, de la session ordinaire du Comité de la pêche dans les eaux continentales.
A travers ce programme, le Haut commissaire aux eaux et forêts et à la lutte contre la désertification, Abdeladim, vise à intensifier les opérations de repeuplement dans les différents milieux de pêche et plus particulièrement au niveau des lacs et retenus de barrage, afin d’y développer une activité de pêche attractive et rentable.
Ce programme a été lancé depuis quatre ans à plusieurs niveaux dans le but de ranimer la biodiversité dans ces zones aquatiques. Il s’agit selon Lhafi, de maintenir une réserve importante de poissons pour la pêche dans les eaux continentales afin d’optimiser les potentiels d’exploitation et les opportunités d’investissement dans le secteur.
Par ailleurs, durant la même période, la production de poissons des eaux continentales a été évaluée à 9.000 tonnes, soit une amélioration de 25 pc par rapport à la saison antérieure. Ces performances ont renfloué les revenus de 2.600 pêcheurs professionnels et ont permis la création de 700.000 journées de travail.
Les débats de la session ordinaire, se sont focalisés sur le programme de mise à niveau des stations aquacoles situées dans la région d’Azrou, dont la première unité est spécialisée dans l’élevage de l’écrevisse avec une capacité de production de 40.000 estivaux par an. La seconde station est dédiée à l’élevage de poissons carnassiers tels que le brochet, le black-bass et le sandre.
Sur le plan réglementaire, le comité a fixé pour la saison de pêche 2012-2013, les dates d’ouverture et de fermeture des périodes de pêche pour les différents types d’espèces piscicoles, en tenant compte des périodes de reproduction et de repos biologique des différentes espèces de poissons.
Le travail du Haut commissariat ambitionne également la diffusion d’une nouvelle dynamique au niveau des économies locale et régionale, à travers le développement des activités de pêche touristique et de pêche sportive. Ces deux segments constituent une source de revenu tant pour les populations locales que pour les communes qui se trouvent dans les régions qualifiées pour ces pratiques, telles que le Moyen Atlas.
La promotion de la pêche sportive dans les eaux continentales s’articule, selon Abdeladim Lhafi, sur trois axes, à savoir l’organisation d’ateliers de sensibilisation au profit des pêcheurs, l’encadrement de la formation des associations de pêche continentale et l’organisation de compétitions de pêche.

About Abdenbi EL OUADGHIRI

Check Also

Le Kenya injecte 120 millions de dollars dans des projets d’économie bleue

Le gouvernement kényan a mobilisé une enveloppe de 12 milliards de shillings (environ 120 millions …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *