Les agrumiculteurs peu satisfaits de l’actuelle campagne

La vague de froid qui a sévi au Maroc de décembre à février a sérieusement impacté la qualité et le volume de la production nationale des fruits et légumes. Un ralentissement de la croissance des fruits a été constaté dans les exploitations. Comme l’explique le secrétaire général de l’Association des producteurs d’agrumes du Maroc (Aspam), Ahmed Darrab, cette vague de froid « a pratiquement bloqué le développement du profil du calibrage des variétés de demi-saison et causé des dégâts sur les oranges». Ce manque à gagner au niveau de la production et de la qualité s’est répercuté sur le volume et le timing des exportations. Contrairement aux primeuristes qui gardent le sourire, les agrumiculteurs sont moins optimistes et craignent de ne pas pouvoir atteindre les objectifs fixés en début de campagne. Les premières expéditions ont coïncidé cette année, avec une conjoncture marquée par des prix très bas pour l’ensemble des fruits et légumes. La baisse des prix s’explique en partie par la contraction de la demande en Europe, principal importateur des primeurs et à un degré moindres des agrumes d’origine marocaine. Les faibles prix à l’export offerts durant les deux précédentes campagnes, ont également incité les agrumicoles et primeuristes marocains à privilégier le marché local pour écouler leurs produits, ce qui a contribué à une baisse substantielle des exportations. Ce choix trouve aussi son explication dans les liquidités immédiates qu’offre le marché local aux producteurs contrairement à l’export, où ils ont astreints d’attendre de 4 à 5 mois avant d’encaisser leur argent. Ainsi, rien que dans la région de l’Oriental les exportations ont chuté de 42% pour les petits fruits et de 60% pour les oranges. Ces chiffres ne sont pas meilleurs non plus dans la région du Centre.
De leur côté, les primeuristes s’attendent à une campagne moyenne avec une montée  des prix enregistrée depuis le début du mois courant. Selon l’Association des producteurs et exportateurs de fruits et légumes (Apefel), les producteurs de tomates, produits phares de la filière, tablent sur un volume de 400.000 tonnes, ce qui est un record par rapport aux précédentes campagnes.
Selon les mêmes sources, les exportations d’agrumes et primeurs, au 5 mars, ont atteint globalement 811.382 tonnes, contre 852.344 (- 5 %), la saison précédente à la même date. Les expéditions d’agrumes ont été de l’ordre de  380.260 tonnes contre 424.570 T, soit -10% par rapport à la précédente campagne. Selon le secrétaire général de l’Aspam, au total l’export ne devrait guère franchir la barre de 500.000 tonnes, contre 530.000 tonnes en 2010/2011,  pour une production totale de 1,8 million de tonnes prévue cette année. S’agissant des primeurs, les chiffres de l’Etablissement autonome de contrôle et de coordination des exportations (Eacce) font état d’un volume global expédié de 431.122 tonnes, contre 427.774, soit +1% par rapport à la même période de l’année écoulée. Ces expéditions sont dominées par les tomates avec un volume expédié de 297.320 tonnes, contre 259.170 T un an auparavant.
Dans cette filière, la région du Souss-Massa-Draa s’est taillée la part du lion de 289.120 T. Les légumes viennent en seconde position avec 109.100 tonnes en baisse de 19%. Il s’agit essentiellement des produits traditionnels à savoir : l’haricot vert, les courgettes, le concombre, le poivron et le piment fort.
Concernant les fruits divers, notamment, le melon, la fraise, les framboises, la grenade et l’avocat, les exportations ont totalisé 16.320 tonnes, contre 23.426 tonnes avec un recul de 30%. Enfin, bien qu’étant en léger retrait par rapport à la dernière campagne, les exportations de produits bios, dont l’essentiel provient du Souss et de Marrakech, ont atteint 5.000 T et ont concerné toutes les variétés de fruits et légumes.

About Abdenbi EL OUADGHIRI

Check Also

FAO-Greenpeace : Le Maroc 15ème consommateur mondial de pesticides à l’hectare

Le Maroc utilise 1,51 kg de pesticides à l’Hectare (HA) contre 3,66 kg/HA chez son …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *