Les secteurs agricole et de l’élevage se rattrapent à El Hajeb

Les agriculteurs et surtout les éleveurs dans la province d’El Hajeb peuvent se réjouir, les indicateurs de l’actuelle campagne se sont améliorés. A en croire  le directeur provincial de l’agriculture d’El Hajeb, Abdessadek Hamaten, les dernières précipitations enregistrées au mois d’avril ont sauvé la campagne agricole, et redonné le sourire aux éleveurs de bétail dans la province.
Le déficit pluviométrique qu’a connu la province au cours des trois derniers mois, a confié Hamaten à la MAP, a particulièrement asséché les pâturages ce qui s’est traduit par une forte hausse des prix des fourrages accompagnée d’une baisse conséquente des prix des bestiaux au marché local. Suite aux dernières précipitations, a-t-il fait remarquer, les éleveurs se sont toutefois réjouis des importantes quantités de fourrage subventionné par le ministère de l’agriculture et de la pêche, ce qui a généré une forte activité sur le marché des aliments de bétail, sachant que le cheptel provincial compte plus de 400.000 têtes d’ovins. Dans la filière agricole, Hamaten a précisé que la province adopte une stratégie spécifique lors de ses campagnes agricoles, qui débutent relativement tard par rapport aux autres provinces du Royaume. L’altitude et l’emplacement de cette région sur le plateau du Saïss, ont un impact positif sur les facteurs naturels agissant sur les campagnes agricoles. En dépit de ce facteur, a-t-il relevé, les cultures céréalières, qui ont donné lors de la précédente campagne agricole, une production importante dépassant les 1 million et 200 mille quintaux, a été relativement touchée cette année par le gel et le déficit pluviométrique.
Les techniciens de la direction provinciale ne ménagent aucun effort en vue de réglementer le secteur et de sensibiliser les agriculteurs et les éleveurs à la nécessité d’adhérer aux associations et coopératives relevant de la stratégie du Plan Maroc Vert, pour pouvoir bénéficier de l’aide de l’Etat et améliorer leur productivité.
Les campagnes de sensibilisation, a ajouté Hamaten, se focalisent également sur l’encouragement des agriculteurs à souscrire à une assurance multirisque pour se prémunir contre les aléas climatiques et préserver leurs intérêts.
La province d’El Hajeb qui occupe la deuxième place au niveau national, dans un certain nombre de cultures, compte actuellement 2000 agriculteurs répartis sur une superficie globale de 222 mille hectares, dont 150 mille HA de terres arables et 80 mille HA dédiés aux céréales. Le volume des  précipitations dépasse en moyenne les 500 mm par an dans cette province, dont le sol est propice à l’agriculture en plus de la présence d’une industrie agricole bien structurée et d’une main d’œuvre agricole qualifiée.

About Abdenbi EL OUADGHIRI

Check Also

Extension de 8.000 Ha de la superficie dédiée au palmier dattier à Drâa-Tafilalet

La superficie dédiée au palmier dattier dans la région du Drâa-Tafilalet, au centre-sud du Maroc, …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *