De nouvelles techniques de production des agrumes exposées par l’INRA présentent à Taroudant

Les chercheurs marocains mettent leur savoir au service des agriculteurs. Une équipe de chercheurs et experts de l’Institut national de la recherche agricole (INRA) s’est rendue ce mardi à Taroudant, où elle a exposé aux agriculteurs de la région du Souss-Massa, les résultats de leurs recherches en matière d’associations variétés porte-greffes d’agrumes. Cette technique a l’avantage d’améliorer la production agrumicole dans cette région pionnière au niveau national en termes de production et d’exportation.
Cette initiative entre dans le cadre des programmes agricoles régionaux prévus par le Plan Maroc Vert. A Taroudant les chercheurs de l’INRA ont pu exposer aux nombreux professionnels présents, les résultats de leurs récentes recherches qui vont certainement contribuer à améliorer la production et le rendement de la filière agrumicole.
Les recherches et les essais effectués, a confié à la MAP, Hamid Benyahya du centre régional de l’INRA à Kénitra, démontrent que les nouvelles techniques permettent d’atteindre une amélioration de la production des agrumes, en termes notamment de précocité, de qualité et de teneur en jus.
L’équipe de l’INRA a convié l’assistance à une visite guidée dans le domaine « Rjel » à Ouled Berhil, pour constater de visu les résultats des essais de comportement des associations variétés porte-greffes d’agrumes.
Agriculteurs, techniciens, développeurs et professionnels de la région ont eu l’opportunité de mesurer et d’apprécier les avantages des nouvelles techniques et d’aborder à la même occasion, les défis auxquels le secteur est actuellement confronté.
La région du Souss-Massa participe avec près de 40 pc de la production nationale d’agrumes, dont le rendement s’élève à 1,3 million de tonnes chaque année, avec un lot de 530.000 tonnes destiné à l’export.
Le secteur contribue au niveau national à la création de 21 millions de jours de travail par an, selon les données fournies par le ministère de l’agriculture. Le Maroc compte 13.000 producteurs d’agrumes qui exploitent une superficie globale de 92.000 hectares. Près de 47 pc de ces exploitations sont équipées en système d’irrigation (goutes-à-goutes et aspersion).
Le département de tutelle ambitionne, à travers le Plan Maroc Vert d’étendre à l’horizon 2018, la superficie dédiée aux agrumes à 105.000 HA, pour porter le volume de production à 2,9 millions tonnes, dont 1,3 million tonnes à l’export. Les prévisions du ministère tablent aussi sur l’équipement de 85 pc de la superficie plantée en systèmes d’irrigation, pour une gestion rationnelle de l’eau et une meilleure productivité. Le Maroc ayant fait le choix dès son indépendance, pour une politique des grands barrages et une agriculture moderne et intensive, en récolte aujourd’hui les fruits en se positionnant parmi les grands pays exportateurs de produits agricoles. Actuellement, hormis les zones arides ou accidentés, on peut tout produire depuis les grandes cultures jusqu’aux cultures d’exportation à haute valeur ajoutée, passant par les maraîchères et les cultures tropicales introduites depuis plus de deux décennies au Maroc. Avec les vagues de froid et de sécheresse qui touchent non seulement les régions de l’hémisphère sud mais également de nombreux pays du nord, l’agriculture au Maroc avec toutes ses filières, a de beaux jours devant elle. Il suffit d’y mettre le paquet.

About Abdenbi EL OUADGHIRI

Check Also

Extension de 8.000 Ha de la superficie dédiée au palmier dattier à Drâa-Tafilalet

La superficie dédiée au palmier dattier dans la région du Drâa-Tafilalet, au centre-sud du Maroc, …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *