Pêche côtière : L’année 2012 commence sous de bons auspices

Les professionnels de la pêche côtière et artisanale commencent bien l’année 2012. Les prises étaient en hausse au cours des quatre premiers mois de cette année, en comparaison avec la même période de l’année 2011 qui a été relativement maigre pour les hommes de la profession. La progression du volume des captures n’a pas été suivie par les ventes des produits de la mer à l’étranger. Selon les derniers chiffres livrés par l’Office national des pêches (ONP), le chiffre d’affaires à l’export s’est replié de 9%, avec 1,49 milliard de DH par rapport à la même période de l’année dernière. Cette mauvaise performance a concerné surtout les exportations des céphalopodes et des crustacés qui ont accusé un recul respectivement de 31% et de 4%. Le chiffre d’affaires à l’export a été dopé principalement par les ventes de poissons pélagiques, affichant une hausse de 15%  et du poisson blanc, dont les exportations ont progressé de 2%.
Pour la même période, l’ONP annonce dans son dernier rapport, une hausse de 22 pc des débarquements de poissons qui ont atteint à fin avril 2012, 267.460 tonnes.
Selon les données livrées par l’office, les pêcheurs ont capturé surtout du poisson pélagique (sardine, anchois, chinchard, maquereau, thon…), dont le tonnage débarqué a progressé de 32 pc, contre une sensible baisse de 19 pc durant les quatre premiers mois de 2011.
Par contre, les débarquements des crustacés n’ont enregistré pratiquement aucune variation avec 1 pc en plus, alors que le volume des céphalopodes et du poisson blanc a remarquablement chuté chez les deux espèces respectivement de 38 et 13 pc.
Au niveau de la répartition des captures par destination, l’ONP précise que plus de 46 pc des débarquements ont été affectés à la consommation finale, 28 pc sont allés à la congélation, 13 pc absorbés par l’industrie de la conserve et autant par l’industrie de la farine et l’huile de poisson.
Chaque année, le secteur réalise une production moyenne de près d’un million de tonnes de produits halieutiques et un chiffre d’affaires à l’export de quelque 12 milliards de DH (environ 1,5 milliard de dollars).
Les exportations marocaines des produits de la mer représentent près de 50 pc des ventes agroalimentaires à l’étranger, soit une part de 10 pc des exportations globales et environ 2,5% du PIB national.
Le marché de l’Union européenne est le principal client du Maroc puisqu’il absorbe 70 pc de ses exportations de produits de la pêche, avec une part de 46 pc pour le seul marché espagnol. Le reste est expédié vers des pays africains et asiatiques avec le Japon en tête.
Les espèces exportées consistent en les céphalopodes congelés avec 27 pc, les conserves de pélagiques (37 pc) essentiellement de la sardine (24 pc), du poisson blanc frais (8 pc) et des crustacés congelés notamment la crevette rose décortiquée (6 pc).

About Abdenbi EL OUADGHIRI

Check Also

Mauritanie : Des millions de poissons échouent sur les plages de Nouakchott et Tanit

Le littoral entre Nouakchott et le nouveau port artisanal de Tanit, situé à plus de …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *