Espagne-Maroc-Agriculture : les Espagnols enterrent leur hache de guerre

Finalement les Espagnols se sont résignés à enterrer leur hache de guerre contre le Maroc dans le dossier agricole. Madrid vient de reconnaître les effets limités du dernier accord agricole Maroc-Union européenne, sur les intérêts espagnols. L’exécutif espagnol est allé plus en affirmant devant le parlement que le dit accord ne constitue pas une spoliation des ressources naturelles du Sahara Occidental. Dans des réponses écrites aux interpellations de députés d’Izquierda Plural (La Gauche plurielle) et Coalition Canarienne, le gouvernement conservateur de Mariano Rajoy, également chef du parti Populaire (PP- droite au pouvoir), a assuré que l’accord agricole entre Rabat et l’UE n’aura que des effets limités sur la profession en Espagne. Les concessions accordées aux produits marocains, a-t-il précisé, ne vont pas perturber de façon significative les marchés et les prix en Europe.
Au lendemain de son adoption le 16 février au Parlement européen à Strasbourg (par 369 voix pour et 225 contre), le nouvel accord de libre échange agricole entre le Maroc et l’UE, a suscité beaucoup d’agitation et d’inquiétudes chez les agriculteurs du voisin ibérique qui craignent fortement la concurrence des produits marocains.
Dans ses réponses aux députés de l’opposition rendues publiques ce lundi, l’exécutif espagnol affirme par ailleurs, que la libéralisation par l’UE de son commerce avec le Maroc ne sera pas totale. Des mécanismes de contrôle de l’entrée des exportations agricoles marocaines sur le marché communautaire, soutient-il, ont été déjà mis en place.
Avec ce changement de cap, l’exécutif espagnol s’attend à des contreparties du côté marocaine notamment dans le domaine de la pêche, où Madrid souhaite la conclusion en ce mois de juin d’un nouvel accord entre le Maroc et l’Union européenne. Un tel accord s’il est conclu, il va permettre à une centaine de bateaux espagnols forcés de rester à quai après le rejet de prorogation de l’ancien accord de pêche Maroc-UE, de pouvoir reprendre leurs activités dans les zones de pêche marocaines.
A travers sa nouvelle position, l’exécutif espagnol s’est enfin résolu à entretenir avec le Maroc, des relations équilibrées en dehors de toute surenchère politicienne en rapport avec le dossier du Sahara.

About Abdenbi EL OUADGHIRI

Check Also

FAO-Greenpeace : Le Maroc 15ème consommateur mondial de pesticides à l’hectare

Le Maroc utilise 1,51 kg de pesticides à l’Hectare (HA) contre 3,66 kg/HA chez son …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *