Pêche maritime : Le port de Safi en pleine mue

Le port de pêche de Safi subit actuellement une profonde opération de lifting pour retrouver sa pôle position de premier port poissonnier mondial des années 60. D’importants nouveaux chantiers y ont été ouverts ou sont déjà opérationnels. Grâce à de lourds investissements, les armateurs et marins pêcheurs de la région ont désormais une halle aux poissons flambant neuf et dotée d’équipements modernes, un village des pêcheurs et de nouveaux points de débarquement.
Ces projets structurants entrent dans le cadre du programme IBHAR et de l’INDH visant la mise à niveau et la modernisation de la flotte et des activités de la pêche maritime artisanale et côtière. Malgré une baisse des performances de la profession au port de Safi, le secteur de la pêche dans cette région, constitue aux côtés des phosphates, l’une des principales activités génératrices de revenus et d’emplois. Le secteur assure l’emploi direct de plus 7.000 marins pêcheurs et offre 30.000 autres emplois indirects.
Vu l’importance économique et sociale du secteur, les autorités locales et le ministère de tutelle focalisent tous leurs efforts sur lancement de nouveaux projets structurants. Ainsi, un chantier de construction de 1.000 magasins au profit des marins pêcheurs est en cours d’achèvement dans l’enceinte du port. Le coût de ces locaux devrant servir au stockage et à la vente du matériel de pêche, dépasse les 12 millions de DH.
L’année 2011 a vu la mise en service d’une nouvelle halle aux poissons aux standards internationaux. L’Office National des Pêches a du mobiliser la somme de 38 millions de DH pour financer cette halle qui offre désormais aux professionnels de meilleures conditions de travail et d’hygiène ainsi que la possibilité de mieux valoriser les produits de la mer. Elle est dotée d’une chambre froide et d’un plateau technique informatisé (criée électronique) facilitant la gestion du flux des marchandises depuis le débarquement jusqu’à la sortie de la halle.
C’est également en 2011 qu’a été construit le premier village des pêcheurs dans la localité de Souiria Kdima, située à une vingtaine de kilomètres au sud de Safi. Réalisé grâce à un don japonais de 83 millions de DH, ce projet profite déjà à 1.060 marins pêcheurs qui possèdent actuellement 314 barques, contre 181 en 2002. Pour repeupler la zone marine de Safi, quelque 40.000 alevins de loups-bars ont été introduits dans cette zone en juillet 2010 et 16.000 autres au début 2011.
Au plan social, 868 pêcheurs de ce village ont pu adhéré la CNSS pour bénéficier d’une couverture sociale et médicale.
Dans les années 60, les captures au port de Safi frôlaient les 100. 000 tonnes toutes espèces confondues, aujourd’hui les prises peinent à dépasser les 30.000 tonnes, dont 30 à 50 % de sardine. A ce rythme, grâce à la stratégie de mise à niveau du secteur de la pêche côtière et artisanales, le port de Safi a plus de chances de retrouver sa position pionnière d’antan.

About Abdenbi EL OUADGHIRI

Check Also

Mauritanie : Des millions de poissons échouent sur les plages de Nouakchott et Tanit

Le littoral entre Nouakchott et le nouveau port artisanal de Tanit, situé à plus de …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *