Les débarquements de la pêche côtière et artisanale en progression de 48 %

Le volume des débarquements des produits de la pêche côtière et artisanale a enregistré fin juin une forte progression de 48 % atteignant 466.404 tonnes.
La valeur de ces prises est estimée à près de 2,45 milliards de Dirhams (MMDH), soit 7% de plus en glissement annuel, par rapport à la même période de l’année 2011.
Selon l’Office national des pêches (ONP), la valeur des débarquements des poissons pélagiques a été de l’ordre de 856,79 millions de Dirhams (MDH) à fin juin, contre 688,17 MDH une année auparavant, soit une hausse de 25 % en valeur et de 60 % en terme de poids.
Cette amélioration s’explique par la hausse de la valeur des débarquements des sardines, des chinchards, des maquereaux et des anchois respectivement de 80,  41, 10 et de 35 % et de leur poids de 77, 39, 41 et 53 %.
Les prises des algues ont enregistré à la même date, une hausse record de 305 pc en poids et de 276 pc en valeur, en glissement annuel, atteignant près de 5,53 MDH contre 1,47 MDH en juin 2011.
Pour les coquillages et les échinodermes oursins, l’amélioration a été de 16 et 41 % en terme de valeur totalisant des valeurs respectives de 4,59 MDH et de 676.000 DH à fin juin dernier, alors que le volume des captures a progressé respectivement de 9 et 55 % pour les deux espèces.
L’ONP fait état dans ses statistiques, d’un recul du volume du poisson blanc de -5 %, au moment où leur valeur s’est améliorée de 6 %, atteignant un montant d’environ 625,43 MDH à fin juin 2012, contre près de 591,20 MDH un an auparavant.
La plus forte baisse a concerné les céphalopodes, avec un taux de 8 % en terme de poids et de 6 % en terme de valeur. Les recettes de cette espèce ont totalisé 803,42 MDH, contre 852,01 MDH l’année écoulée.
S’agissant de la répartition géographique, les débarquements de la pêche côtière et artisanale dans les ports de l’Atlantique ont progressé de 52 % en terme de poids et de 10 % en terme de valeur par rapport à fin juin 2011. La valeur de ces prises s’est élevée à près de 2,29 MMDH, contre environ 2,08 MMDH au cours de la même période.
Par contre, les prises dans les ports de la côte méditerranéenne ont accusé une baisse de 27 % en terme de poids et de 23 % en terme de valeur. Celle-ci a été de l’ordre de 156,68 MDH contre près de 203,50 MDH à fin juin 2011.
Les performances des captures en terme de volume s’expliquent par l’absence de la flotte européenne depuis novembre dernier, date d’expiration de l’accord de pêche Maroc-Union européenne qui attend toujours d’être renouvelé mais également par les périodes de repos biologique observées régulièrement dans les zones maritimes marocaines et qui contribuent à la reconstitution des ressources halieutiques nationales.

About Abdenbi EL OUADGHIRI

Check Also

Le Kenya injecte 120 millions de dollars dans des projets d’économie bleue

Le gouvernement kényan a mobilisé une enveloppe de 12 milliards de shillings (environ 120 millions …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *