Les Saoudiens boycottent le poulet sur Twitter et Facebook

Le monde de demain nous cache bien des surprises. Des saoudiens qui se révoltent contre la hausse des prix de denrées alimentaires. Ces derniers jours, des cyber-activistes saoudiens ont lancé, pour la première fois dans cette riche monarchie pétrolière, une campagne pour boycotter le poulet dont le prix n’a cessé d’augmenter sur le marché local.
La campagne, sous le slogan « Laissez le pourrir », fait rage sur Twitter et Facebook depuis une semaine avec un résultat mitigé. Certains vendeurs de poulet de chair, font état d’une baisse de 25 pc des ventes, alors que d’autres estiment que les appels n’ont pas eu d’effet sur leur chiffre d’affaires.
Selon des aviculteurs, le prix du poulet a augmenté de 20 à 30 pc en l’espace de six mois en raison de la flambée, sur le marché international, des prix des matières premières (maïs et soja), destinées à la fabrication des aliments de volailles.
Dans une vaine tentative de freiner l’envolée des prix du poulet en dans le pays, le ministère saoudien du Commerce en a interdit l’exportation. Si le royaume saoudien peut toujours importer plus de poulet de l’étranger pour stabiliser les prix sur le marché local, ce phénomène constitue une première dans l’un des pays pétroliers les plus riches de la planète, où les citoyens commencent à protester contre la cherté de la vie.

About Abdenbi EL OUADGHIRI

Check Also

FAO-Greenpeace : Le Maroc 15ème consommateur mondial de pesticides à l’hectare

Le Maroc utilise 1,51 kg de pesticides à l’Hectare (HA) contre 3,66 kg/HA chez son …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *