Un nouveau coup de pouce à l’agriculture dans la pauvre région de Rhamna

« Jnane Rhamna », est le nom d’une ferme pilote de 624 Hectares louée à un opérateur privé par une communauté ethnique dans la province de Rhamna, en vue de son équipement et d’une exploitation moderne et extensive. Le projet a été visité le 22 novembre par le Roi Mohammed VI. La spécificité de cette ferme réside dans la location de terres collectives par les ayants droit à un acquéreur privé qui s’engage à transformer ces terrains en une exploitation agricole moderne et financièrement rentable.

Le directeur général de l’Agence pour le développement agricole (ADA), Ahmed Hajjaji a assuré que c’est une « opération exemplaire de la meilleure utilisation des terres collectives dans le cadre d’un partenariat entre un opérateur privé et la communauté ethnique propriétaire de ces terres ».

En réalité, ce n’est pas une nouveauté puisque dans plusieurs régions du royaume notamment dans le Gharb, les terres collectives sont depuis longtemps louées à des privés en vue de leur exploitation et dont le contrat de bail porte parfois sur durée de 99 ans, moyennant un loyer annuel qui est réparti entre les membres de la famille ou de la tribu dite « propriétaire » du terrain en question.

Ces terrains sont exploités par des agriculteurs, des éleveurs ou même des industriels notamment ceux de la filière de l’agro-industrie.

La ferme pilote s’étend sur 624 Ha, dont la moitié est dédiée aux agrumes, 200 Ha à l’olivier, 50 à la culture du melon, alors que le reste est consacré à d’autres cultures, notamment le grenadier.

La ferme est équipée des dernières technologies d’irrigation et d’économie d’eau (gestion informatisée de l’irrigation au goutte-à-goutte et de la fertilisation liquide, bassins d’irrigation, station de pompage).
L’exploitant de « Jnane Rhamna » qui a injecté 122,2 MDH dans ce projet, table sur la production, à l’horizon 2017, de 13.000 tonnes d’agrumes et de 2.200 tonnes d’olives, avec la création de plus de 240 emplois stables.

Par ailleurs, le Souverain a lancé plusieurs projets agricoles dans la région de Rhamna, ayant nécessité, selon le ministre de l’agriculture et de la pêche maritime, Aziz Akhannouch, un investissement global de l’ordre de 862 millions de DH. Ils vont profiter à 13.500 agriculteurs de la région, dont les revenus et les conditions de vie devraient connaître une sensible amélioration à court terme. Ces projets concernent plusieurs filières, telles les cultures du cactus et du grenadier ou l’élevage de bétail dédié à la production des viandes rouges.
Le Roi Mohammed VI a également a donné à cette occasion, une forte impulsion au Plan Maroc Vert dans la région, en procédant au lancement du programme 2013, relatif aux projets d’appui du pilier II dudit Plan au niveau de la province.
Ce programme triennal (2013-2015) prévoit l’intensification et la valorisation du grenadier à travers notamment la plantation de 1.000 ha de grenadier, l’équipement des terres du système d’irrigation goutte-à-goutte et la mise en place d’une unité de valorisation et de transformation des produits du terroir.

About Abdenbi EL OUADGHIRI

Check Also

FAO-Greenpeace : Le Maroc 15ème consommateur mondial de pesticides à l’hectare

Le Maroc utilise 1,51 kg de pesticides à l’Hectare (HA) contre 3,66 kg/HA chez son …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *