L’ANDA sera au rendez-vous du 2ème Salon HALIEUTIS d’Agadir

L’Agence Nationale pour le Développement de l’Aquaculture (ANDA) se prépare à participer avec brio à la deuxième édition du Salon HALIEUTIS, qui se tiendra du 13 au 17 février 2013 à Agadir.
Une manifestation d’envergure qui rassemblera tous les professionnels et institutionnels de la pêche maritime, de l’aquaculture et de l’industrie de transformation des produits de la mer nationaux et internationaux.
A travers sa participation à cet important rendez-vous, l’ANDA ambitionne de promouvoir les potentialités aquacoles du Maroc, de présenter les opportunités d’investissement dans les différents segments de la filière et de conforter l’importance du projet aquacole dans la durabilité du secteur halieutique marocain.
L’ANDA a retenu au Salon un stand institutionnel d’une superficie de 135m², aménagé au sein du pôle «Institutionnels & Sponsors ». Outre ce stand conçu sous forme d’espace d’information et de mise en relation interprofessionnels, l’ANDA a prévu également un deuxième stand de 36 m², situé au niveau du pôle «Ressources et Animation», où sera exposée une miniature d’une chaîne d’élevage piscicole.
Ce dispositif a pour principal objectif la vulgarisation des techniques aquacoles au profit des professionnels de la pêche et de l’aquaculture ainsi qu’au grand public.
Par ailleurs, la jeune agence qui souffle  sa deuxième bougie le 18 février 2013, compte aussi organiser en marge du Salon, une conférence sous le thème «Projet aquaculture : Une nouvelle ère pour le développement de la filière». Les débats de cette conférence programmée pour le 14 février 2013, seront animés par des experts internationaux.
Cette rencontre qui constitue aussi un cadre propice pour un échange de connaissances et d’expertises dans le domaine de l’aquaculture, offrira aux intervenants l’opportunité d’approcher davantage les opportunités de développement du secteur.
Au Maroc, le secteur de l’aquaculture qui n’est qu’à son stade embryonnaire, fournit actuellement une production insignifiante de quelques espèces de poisson et de coquillages. Le royaume ambitionne dans le cadre du plan Halieutis, de porter sa production aquacole à 200.000 tonnes d’ici à 2020, soit 11,4 pc du volume total prévu de 1,75 million de tonnes. A cet horizon, la profession devrait assurer 40.000 emplois et générer un chiffre d’affaires avoisinant les 5 milliards de DH, dont une majeure partie provenant des exportations.
Les stations d’élevage qui sont aujourd’hui opérationnelles, produisent à peine 900 tonnes de poisson, pour l’essentiel de la daurade et du loup, soit 0,09% de la production totale de poisson blanc et pélagique provenant de la pêche maritime. Les sites de M’diq, Fnideq, Oualidia ou Dakhla, développent une timide production d’autres espèces comme la courbine, les huîtres, les moules, les crevettes roses.
C’est  justement dans cette optique, qu’a été créée l’agence nationale pour le développement de l’aquaculture et qui a pour mission de restructurer le secteur aux fins de le rendre plus attrayant aux yeux des investisseurs nationaux et étrangers.
Organisé par l’Association du Salon HALIEUTIS, sous l’égide du Ministère de l’Agriculture et de la Pêche Maritime, ce rendez-vous biennal aura pour thème «Quelle valorisation pour une meilleure compétitivité ? ». L’ambition du salon où son attendus plus de  300 exposants marocains et étrangers représentant plus de 35 pays partenaires dont le Canada et la Russie, est d’accompagner la «Stratégie Halieutis 2020» et de contribuer à la promotion, au développement et à la modernisation de toutes les filières du secteur des pêches maritimes.
La première édition fut un grand succès avec la participation de 211 exposants issus de 32 pays et plus de 40.000 visiteurs.

About Abdenbi EL OUADGHIRI

Check Also

Le Kenya injecte 120 millions de dollars dans des projets d’économie bleue

Le gouvernement kényan a mobilisé une enveloppe de 12 milliards de shillings (environ 120 millions …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *