Dernières nouvelles

Traitement aérien des céréales contre les maladies fongiques

cereales-epande-aerienUne opération de traitement collectif, par avion, des maladies fongiques  des céréales a été lancée vendredi à El Gara dans la province de Berrechid. Deux avions ont été mobilisés pour mener à bien cette opération organisée au profit des petits et moyens agriculteurs au niveau des zones céréalières les plus exposées aux maladies fongiques des blés, à savoir les régions de Chaouia-Ouardigha, Gharb-Chrarda-Beni Hssen, Rabat-Salé-Zemmour Zair et Fès-Boulmane.
En donnant le coup d’envoi à cette campagne d’épandage aérien des traitements sur les cultures céréalières, le Secrétaire Général du Ministère de l’Agriculture et de la Pêche Maritime, Mohammed Sadiki a expliqué que cette opération pilote, s’inscrit dans l’esprit de l’agriculture solidaire prévue dans le Plan Maroc Vert.

Elle a pour objectif, a-t-il ajouté, de sensibiliser sur l’importance de la lutte contre les maladies foliaires du blé, de manière à assurer une protection phytosanitaire des cultures céréalières et maximiser les rendements et la qualité des grains.
Elle s’inscrit aussi dans le cadre des efforts de lutte du département de l’agriculture, contre les maladies cryptogamiques, telles que les rouilles et la septoriose peuvent affecter la production et entraîner des basses de rendement dépassant les 30 pc sur les variétés tolérantes et 80 pc sur les variétés sensibles en l’absence de traitement à une étape cruciale du développement des blés (montaison-épiaison).
Selon le même responsable, l’actuelle campagne céréalière a fait un bon démarrage avec plus de 5,5 millions de quintaux semés et une pluviométrie bien répartie au centre et au nord du Royaume.

Sadiki a en outre précisé que des attaques de septoriose et de rouille ont été détectées dans certaines exploitations suite aux tournées de prospection effectuées ces dernières semaines dans les quatre régions concernées, par les services de protection des végétaux de l’Office National de la Sécurité Sanitaire des Produits Alimentaires (ONSSA).
Ces maladies, explique-t-il, sont apparues dans les champs de blé, suite aux importantes précipitations que le Maroc a connues ces dernières semaines, accompagnées de niveaux d’hygrométries élevées.
La céréaliculture, rappelle-t-on, joue un rôle primordial dans l’économie nationale, de par sa contribution dans le Produit Intérieur Brut Agricole, l’emploi qu’elle génère dans le milieu rural et sa contribution à la sécurité alimentaire du pays. Au Maroc, la superficie moyenne emblavée en céréales chaque année est d’environ 5 millions d’hectares, soit près de 60 pc de la superficie Agricole Utile, dont 2 millions d’hectares dédiés au blé.

A propos de Abdenbi EL OUADGHIRI

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Revenir en haut de la page