Les premières victimes de la grippe aviaire en Chine orientale

grippe-aviaire-chineUne nouvelle souche du virus de la grippe aviaire apparue dernièrement en Chine, a fait déjà ses premières victimes humaines à l’Est du pays. Un bilan officiel provisoire fait état de six morts sur 21 personnes contaminées par le virus H7N9. Les trois derniers cas mortels ont été signalés dimanche 7 avril dans des provinces orientales. Dix des 18 personnes contaminées ont été déclarées à Shanghai, où quatre malades sont décédées des suites de cette contamination. La nouvelle souche de la grippe aviaire a été découverte sur des échantillons prélevés sur des pigeons commercialisés dans un marché de volailles vivantes de Shanghai. Outre cette ville, les autres cas de contamination humaine par le H7N9 sont signalés dans les provinces orientales de Jiangsu, Zhejiang et Anhui.

Après la découverte des premiers cas du virus H7N9 chez des pigeons, les autorités des quatre villes concernées ont décrété le confinement de deux millions de ces volatiles et l’interdiction du commerce des volailles vivantes et ordonné l’abattage de dizaines de milliers de volatiles suspects pour empêcher la propagation du virus aux autres régions du pays. A Shanghai, quelques 20.000 volatiles ont été abattus. A Hangzhou, capitale de la province du Zhejiang, où a été signalée la mort de deux des six victimes, les autorités ont ordonné des mesures similaires.

Alors que dans la province de Nankin qui compte plus de 8 millions d’habitants, cinq personnes contaminées par le virus H7N9, sont actuellement hospitalisées.

Peu explicite sur les origines du virus, l’Organisation Mondiale de la Santé « OMS » précise qu’au stade actuel des recherches, «on n’en sait pas encore assez sur ces infections pour déterminer s’il existe un risque significatif qu’elles s’étendent dans la communauté humaine».

Toutefois, l’OMS écarte dans les circonstances actuelles, le risque d’une pandémie en l’absence de transmission du H7N9 d’homme à homme, contrairement au précédent virus H5N1.

Vu l’étendue de la zone géographique infectée par le virus et même si le nombre des cas de contamination demeure relativement faible, les experts internationaux craignant néanmoins une éventuelle propagation du virus à plus grande échelle.

[youtube _wQxfovFR2A]

About Abdenbi EL OUADGHIRI

Check Also

FAO : Le Maroc classé 2ème producteur de figues africain et 3ème mondial

Le Maroc a produit 128.380 tonnes de figues en 2018, occupant ainsi le rang de …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *