Adoption de l’accord de pêche UE-Maroc après deux ans de négociations

agrpeche-maroc-ue-peche-accordLe Maroc et l’Espagne ont eu gain de cause au Parlement Européen (PE) après deux années de difficiles négociations pour décrocher un nouvel accord de pêche.

En effet, le Parlement européen a adopté mardi en plénière à Strasbourg, le nouveau protocole de pêche Maroc-UE par 310 voix. Le projet d’accord avait déjà eu l’aval et le soutien des trois commissions du PE (Développement, Budgets et Pêche).

Les 126 navires de pêche battant pavillon de onze pays européens, sont à présent autorisés à opérer dans les zones de pêche marocaines qui s’étendent sur un millier de kilomètres, de la Méditerranée jusqu’à la limite de la frontière maritime avec la Mauritanie y compris les côtes du Sahara Occidental.

Conclu pour une durée de quatre ans, le nouveau protocole de pêche générera au Maroc, une contrepartie annuelle de 40 millions euros, dont 14 millions seront affectés au développement du secteur de la pêche, à l’amélioration des infrastructures de base et des conditions professionnelles et sociales des pêcheurs marocains.

A l’issue de l’adoption du nouveau protocole de pêche par le PE, le ministre marocain de l’Agriculture et de la pêche maritime, Aziz Akhannouch s’est félicité de ce nouveau pas dans le partenariat entre le Maroc et l’UE. Un tel accord, ajoute-t-il, ouvre de belles perspectives de développement devant les deux partenaires liés par un accord d’association et un Statut avancé. Rabat et Bruxelles mènent depuis mars dernier des négociations pour la conclusion d’un Accord de Libre Echange Complet et Approfondi (ALECA).

Depuis le début des négociations, explique-t-il, Rabat a montré une grande aisance et une ouverture dans son approche du dossier en adoptant une démarche de transparence complète qui prouve que la priorité pour le Maroc est de faire profiter sa population des ressources de son pays où qu’elle se trouve.

Durant les longues discussions du nouvel accord, de nombreux eurodéputés membres des commissions du PE, avaient plaidé en faveur de ce projet qu’ils qualifiaient d’équilibré en termes de ratio coût-avantage et de préservation des ressources halieutiques.

En outre, l’accord répond parfaitement à leurs yeux, aux critères établis par le PE pour une pêche durable et respectueuse de l’environnement.

About Abdenbi EL OUADGHIRI

Check Also

Maroc-Coronavirus: Le port de pêche de Laâyoune fermé «jusqu’à nouvel ordre»

Le port de pêche de Laâyoune sera fermé «jusqu’à nouvel ordre» afin d’«éviter une deuxième …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *