Agadir : Un congrès international pour sauver et améliorer l’arganier

L’Arganier à l’honneur à Agadir. La capitale du Souss a abrité du 15 au 17 décembre, un congrès international sur l’arganier dont les débats et expositions ont été animés par un bon nombre d’experts marocains et étrangers. L’objectif retenu par les organisateurs pour ces assises, est de favoriser une meilleure application sur le terrain, des résultats de la recherche scientifique dans le secteur de l’arganier.
Placée sous le thème: « les acquis et perspectives de la recherche sur l’arganier », le congrès a permis selon l’Agence Nationale de Développement des Zones Oasiennes et de l’Arganier (Andzoa), la mise au point d’un plan d’action visant le développement de la filière de l’arganier sur des bases scientifiques solides.
Andzoa qui a pour mission d’assurer la coordination, la cohérence et l’intégration des programmes d’action des différents intervenants dans le domaine, souhaitait tirer le maximum de profit d’une telle rencontre, en offrant aux participants (scientifiques nationaux et internationaux, gestionnaires forestiers, acteurs économiques et utilisateurs), un espace d’échange et de partage des connaissances scientifiques et techniques.
L’application des résultats des recherches scientifiques sur le terrain étant confrontée à plusieurs difficultés liées principalement à l’absence de coordination, c’est pourquoi une agence nationale dédiée à l’arganier a été mise en place pour jouer le rôle de relais entre les chercheurs, les scientifiques et les cultivateurs de l’arganier et autres intervenants. L’espace de l’arganeraie est considéré comme un cadre de développement durable intégré impliquant les efforts de différents acteurs soucieux de l’équilibre écologique et socio-économique des zones forestières et péri-forestières de l’arganier.
Au plan scientifique, l’arganier est un arbre qui fascine les chercheurs tant nationaux qu’étrangers. Aussi, ces derniers se penchent, depuis plusieurs années, sur l’étude des aspects liés à la biologie de l’arganier, ses exigences éco-géographiques, son environnement socioculturel et ses vertus.
Différentes recherches ont ainsi traité les aspects liés à la variabilité génétique de l’arganier, les caractéristiques morphologiques et physiologiques des populations d’arganiers, l’évaluation de la diversité génétique sur la base de marqueurs moléculaires, la germination, la production de plants, la culture in vitro, la tolérance au stress abiotique, la domestication de l’arganier, la valorisation de l’huile d’argan, les impacts socio-économiques et développement durable.

About Abdenbi EL OUADGHIRI

Check Also

Extension de 8.000 Ha de la superficie dédiée au palmier dattier à Drâa-Tafilalet

La superficie dédiée au palmier dattier dans la région du Drâa-Tafilalet, au centre-sud du Maroc, …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *