Agriculture: Les cours mondiaux des produits agricoles au plus bas depuis septembre 2010

Les prix internationaux de la plupart des produits alimentaires et des matières premières agricoles (céréales, sucre, oléagineux et matières grasses) enregistrent des baisses consécutives.
Ce trend baissier est dopé par les perspectives économiques toujours incertaines et des prévisions de récoltes jugées suffisantes.
Les prix alimentaires mondiaux ont ainsi chuté pour le troisième mois consécutif, de 1,8% en juin par rapport à mai, atteignant ainsi à leur plus bas niveau depuis septembre 2010.
L’Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) a annoncé jeudi dernier un recul de 4 point de son indice des prix des aliments qui s’est établi en moyenne à 201 points en juin 2012, soit une baisse de 15% par rapport au pic atteint en février 2011, depuis que la FAO a commencé à mesurer les prix alimentaires en 1990.
A à fin  juin, la FAO relève néanmoins, que les cours de certaines cultures ont échappé à cette tendance baissière à la faveur de prévisions météorologiques de plus en plus mauvaises dans certaines régions du monde.
Selon la même source, l’offre des matières premières agricoles, notamment les céréales et les oléagineux, a fortement augmenté depuis une quinzaine de jours, sur le marché international, prenant plus de 15% à Paris comme à Chicago alors que l’état des cultures se dégrade fortement aux Etats-Unis.
Durant le mois de juin, les indices des prix de tous les groupes de produits agricoles enregistraient un recul par rapport à mai, avec une plus forte baisse pour les matières grasses et les huiles végétales.
Le sucre brut n’a pas été lui aussi épargné par cette tendance baissière en raison d’une augmentation de l’offre en Inde, dans l’Union européenne et en Thaïlande. Les prix se sont toutefois quelque peu renforcés vers la fin du mois de juin, du fait de récoltes insuffisantes au Brésil, qui est l’un des plus grands producteur/exportateur mondial de sucre.
Quand aux céréales, la FAO table dans ses prévisions sur une légère baisse des récoltes mondiales en juin par rapport au mois de mai précédent, tout en prévoyant  une production mondiale record pour l’année 2012.
Pour les viandes, note la FAO, la moyenne des prix est restée au cours des six derniers mois de 2012, supérieure de 1% par rapport à 2011, soutenue par les valeurs toujours élevées de la viande bovine, et ce malgré une régression des cours de tous les autres types de viande.
La tendance baissière a également touché les produits laitiers durant les cinq  derniers mois, perdant 16,1% de leur valeur par rapport à 2011.

About Abdenbi EL OUADGHIRI

Check Also

FAO : Le Maroc classé 2ème producteur de figues africain et 3ème mondial

Le Maroc a produit 128.380 tonnes de figues en 2018, occupant ainsi le rang de …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *