Un nouveau village des pêcheurs voit le jour sur le flanc méditerranéen

Les infrastructures de la pêche artisanale et traditionnelle au Maroc, connaissent un  développement tout azimut. Un nouveau projet a été inauguré samedi par le Roi Mohammed VI dans la province de Chefchaouen donnant sur la côte méditerranéenne.
Réalisé par le ministère de l’Agriculture et de la pêche maritime au Centre Chamaala dans la commune rurale de Bni Bouzra, ce nouveau projet a nécessité un investissement de 108 millions de DH et devrait bénéficier à 320 marins pêcheurs de la province.
Le complexe comporte notamment une jetée principale, une jetée traverse, un quai d’accostage, 196 magasins pêcheurs, une halle aux poissons, une fabrique de glace, une chambre froide, un local de stockage, un atelier mécanique, une salle de formation, une unité médicale et un bloc administratif.
Ce projet a pour objectifs de promouvoir le développement du secteur de la pêche artisanale qui souffre de certaines carences liées, notamment, au déficit d’hygiène et de sécurité, au manque d’infrastructures et aux mauvaises conditions de travail des hommes du métier.
A l’instar de nombreux autres projets similaires réalisés dans d’autres régions du littoral marocain, le nouveau projet s’inscrit à dans le cadre du Programme national de l’aménagement du littoral (PNAL) visant la promotion et la mise à niveau du secteur de la pêche artisanale, à travers la création de pôles intégrés dans leurs environnements économique et social.
Le 1er août, le Souverain avait inauguré au port de Mohammedia, un complexe socio-commercial pour l’accompagnement des marchands et vendeurs de poisson. Financé à hauteur de 7,9 MDH par la Fondation Mohammed V pour la solidarité avec l’appui de l’INDH, ce complexe s’inscrit dans le cadre du nouveau programme adopté par la Fondation au profit des marchands de poisson. Il s’agit à la fois d’une structure d’accueil, de qualification professionnelle, d’accompagnement pour les vendeurs de poisson exerçant dans le port de Mohammedia, et soutien pour la commercialisation de leurs produits de pêche dans un cadre normalisé et réglementé.
Ces infrastructures contribuent, en outre, à l’amélioration des conditions de vie des marins pêcheurs qui peuvent désormais vendre leurs produits au niveau des halles aux poissons, tout en bénéficiant de nombreux avantages et services sociaux et de financiers.
Les efforts déployés par le ministère de tutelle, en partenariat avec divers autres intervenants dans ce domaine, permettront aux marins pêcheurs d’adhérer à la dynamique socioéconomique lancée dans le Royaume, dans le cadre du plan Halieutis visant le développement et le renforcement de la compétitivité du secteur halieutique national avec sa composante artisanale et traditionnelle.

About Abdenbi EL OUADGHIRI

Check Also

Mauritanie : Des millions de poissons échouent sur les plages de Nouakchott et Tanit

Le littoral entre Nouakchott et le nouveau port artisanal de Tanit, situé à plus de …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *