Dernières nouvelles
UE-Pêche : Les quotas de pêche revus à la baisse en 2014

UE-Pêche : Les quotas de pêche revus à la baisse en 2014

UE-surpeche2L’Union Européenne revoit à la baisse les quotas de pêche de dix états membres pour préserver l’exploitation durable des richesses halieutiques dans les eaux maritimes de l’Union Européenne (UE).

La Commission européenne (CE) a annoncé, lundi, une révision à la baisse des quotas de pêche de dix Etats membres ayant dépassé les parts qui leur ont été attribués en 2013.
La baisse s’est élevée en 2014, à 22 pc par rapport à l’an dernier, a précisé la CE, ajoutant que l’objectif de cette mesure est de remédier immédiatement aux dommages occasionnés aux stocks surexploités durant la campagne de pêche 2013.
Les déductions de quotas s’appliquent sur les mêmes stocks que ceux qui ont été surexploités au cours de l’année précédente et des déductions supplémentaires sont appliquées en cas de surpêche ultérieure, de dépassement des quotas de plus de 5 pc ou lorsque le stock concerné fait l’objet d’un plan pluriannuel.
Toutefois, si un Etat membre ne dispose pas de quotas de pêche suffisants pour restituer le volume de sa surpêche, ces quantités seront déduites d’un autre stock dans la même zone géographique. Et si les quotas disponibles ne suffisent pas pour couvrir la totalité des déductions en question, le solde est reporté à l’année suivante.
La Commission explique la déduction des quotas par la volonté de garantir une utilisation durable des ressources halieutiques communautaires par la flotte de pêche européenne.
La Belgique, le Danemark, la Grèce, l’Espagne, la France, l’Irlande, les Pays-Bas, la Pologne, le Portugal, le Royaume-Uni regroupant 45 stocks halieutiques, ont été concernés par les déductions de quotas en 2014. La commissaire européenne chargée des affaires maritimes et de la pêche, Maria Damanaki, a confié à la presse, que «si nous voulons lutter sérieusement contre la surpêche, il faut appliquer nos règles à la lettre, y compris le respect des quotas ».
Selon Damanaki, les Etats membres sont mieux parvenus à respecter les quotas durant la campagne de pêche de 2013, qu’au cours des précédentes campagnes. Pour assurer la bonne santé des stocks halieutiques européens, soutient-elle, des contrôles efficaces sont nécessaires pour faire respecter les règles en vigueur.

A propos de Jean Bakari

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

Revenir en haut de la page