Dernières nouvelles
La production mondiale de céréales en légère baisse en 2014

La production mondiale de céréales en légère baisse en 2014

agripeche-Int-production-ble La production mondiale de céréales accuse une légère baisse de 0,5% en 2014. Selon les estimations de l’Organisation des Nations unies pour l’Alimentation et l’Agriculture (FAO) 2,5 milliards de tonnes de céréales (à l’exclusion du riz en équivalent usiné), seront produits cette année, soit 13 millions de tonnes de moins par rapport au record de la précédente campagne.
Dans son Bulletin mensuel sur l’offre et la demande de céréales, publié jeudi, la FAO a revu à la hausse ses estimations initiales avec un plus de 14 millions de tonnes.
Le nouveau calcul de la FAO s’explique essentiellement par des prévisions plus optimistes pour le blé par rapport au mois dernier. La production de blé est désormais estimée à 716,5 millions de tonnes, à peine inférieure à la récolte record de l’an dernier.
Selon les nouvelles prévisions, la production de blé en Argentine, au Brésil, en Chine, dans l’UE, en Inde, en Ukraine et en Fédération de Russie, a fortement augmenté, permettant de compenser les régressions enregistrées en Australie, aux Etats-Unis et surtout, au Canada, où les dernières prévisions officielles laissent planer un recul de la production de près de 10 millions de tonnes (soit 26 pc).
En revanche, pour le riz, les perspectives de la production sont moins bonnes avec une baisse d’environ 3 millions de tonnes par rapport à juillet, du fait de l’irrégularité des précipitations et des préoccupations liées aux impacts sur les cultures du phénomène El Nino attendu au début de l’an prochain qui ont terni les perspectives en Chine, en Inde, en Indonésie, aux Philippines et au Sri Lanka.
La production rizicole mondiale (en équivalent riz usiné), estimée à 500,4 millions de tonnes, devrait néanmoins être supérieure de 0,4 pc à la récolte de 2013.
Le volume des stocks mondiaux de toutes les céréales devrait s’établir à son niveau le plus élevé de ces 15 dernières années, compte tenu de deux années consécutives de bonnes récoltes.
La FAO estime désormais les stocks céréaliers à 616 millions de tonnes à la clôture des campagnes en 2015, soit une révision à la hausse de 12 millions de tonnes par rapport aux prévisions précédentes, et plus de 6 pc (37 millions de tonnes) de plus que les niveaux de stocks au démarrage de la campagne 2014-2015.

 

A propos de Jean Bakari

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

Revenir en haut de la page