Dernières nouvelles
Le gouvernement malien affecte plus de 2,7 M$ au Centre d’insémination artificielle des bovins

Le gouvernement malien affecte plus de 2,7 M$ au Centre d’insémination artificielle des bovins

Le gouvernement malien a mis à la disposition du Centre d’insémination artificielle animale, un budget de 1,6 milliard de FCFA, soit 2.753.872 de dollars américains, pour lui permettre d’atteindre ses objectifs en 2019, a annoncé ce samedi, le ministère malien de l’Élevage et de la Pêche.

Le Centre d’insémination artificielle des bovins a été créé en 2015, dans l’optique d’améliorer grâce à cette technique, le rendement des vaches laitières et des veaux d’engraissement en faisant profiter le plus grand nombre d’éleveurs des services de l’insémination et de les sensibiliser à l’amélioration génétique (lait et viande).

La sélection et le croisement des races devraient en même temps améliorer les revenus des éleveurs et de réduire au final, la facture d’importation de lait et de produits laitiers par le pays.

Pour le gouvernement malien, il s’agit de faire du sous-secteur élevage un levier du développement socio-économique du pays à travers la diffusion de l’insémination artificielle à grande échelle et son appropriation par les acteurs (éleveurs et techniciens), en vue de l’amélioration du rendement du cheptel bovin dans le pays.

Le ministère de l’Élevage et de la Pêche a rappelé à ce titre, que lors de sa visite au Mali en 2015, le roi du Maroc Mohammed VI avait fait don au Mali, de 135.000 doses de semences animales, dans le cadre de la coopération entre les deux pays.

« Cette donation constitue aujourd’hui un patrimoine génétique considérable pour l’amélioration des productions de nos races locales à travers l’insémination artificielle », avait souligné la semaine dernière à Bamako, la ministre malienne de l’Élevage et de la Pêche, Mme Kané Rokia Maguirag, lors du conseil d’administration de Centre d’insémination artificielle animale.

Aujourd’hui, les vaches de premières générations issues de l’insémination artificielle produisent 10 à 15 litres de lait par jour contre moins de 5 litres auparavant.

A signaler que le programme d’insémination artificielle couvre 11 bassins de production répartis dans six régions du Mali: Kayes (Ouest), Koulikoro (Nord-Ouest), Bamako, Sikasso (Sud), Ségou et Mopti (Centre) et Gao (Nord).

A propos de Abdenbi EL OUADGHIRI

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

Revenir en haut de la page