Les agriculteurs français font appel à 300 saisonniers marocains pour sauver leur récolte

Face à la fermeture des frontières, un bon nombre de saisonniers marocains sont sollicités ces derniers jours par les agriculteurs d’Italie, de France et d’Espagne pour les aider à sauver leurs récoltes en l’absence ou le manque des effectifs de la main d’œuvre locale.

C’est le cas d’un groupe de 300 ouvriers agricoles marocains s’apprête à prendre prochainement l’avion à destination des départements des Bouches-du-Rhône et du Vaucluse au sud-est de la France, à la demande d’exploitants agricoles français qui manquent de main d’œuvre en raison de la fermeture des frontières extérieures de l’Europe.

«Il s’agit de saisonniers pour du maraîchage et de l’horticulture: salades, fruits et légumes verts notamment. Il ne s’agit pas que de ramassage, mais également de taille, de préparation des champs pour la culture, etc… », a détaillé Didier Leschi, directeur de l’Office français de l’immigration et de l’intégration (OFII), qui pilote l’opération d’acheminement des saisonniers marocains.

L’OFII avait organisé en octobre dernier, un pont aérien pour permettre l’arrivée de plus de 900 travailleurs agricoles marocains pour les récoltes de clémentines en Corse, évitant de justesse ce que les producteurs corses appellent “la catastrophe”.

Les frais du transport, sont pris en charge par les «exploitants des départements des Bouches-du-Rhône et du Vaucluse», ajoute l’Office, précisant que les travailleurs marocains seront soumis à des tests au Covid-19 à leur départ et à leur arrivée puis sept jours après leur admission dans les exploitations.

L’OFII précise par ailleurs, que 180 de ces saisonniers sont attendus en Vaucluse vers le 24 décembre. Ils étaient bloqués dans leur pays à cause de la crise sanitaire, mais leur départ a été facilité par la mise en place d’un protocole strict avec un avion spécialement affrété à leur transport.

Une centaine d’exploitations agricoles du département emploie régulièrement ces saisonniers et a fait pression avec la FDSEA sur la préfecture de région pour les faire venir en limitant les risques. Les saisonniers marocains sont autorisés à rester en France jusqu’à quatre mois.

 

About Jean Bakari

Check Also

Maroc-Espagne : Plus de 14.000 saisonnières marocaines attendues Huelva pour la cueillette de fraises

Un groupe de 500 saisonnières agricoles marocaines ayant des contrats valides, est attendu en ce …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *