Nestlé investira 50 MDH dans la filière laitière au Maroc

Le groupe suisse Nestlé, spécialiste de l’agroalimentaire, compte lancer un important projet de production laitière au Maroc.
Le budget que Nestlé s’apprête à investir dans ce projet est de quelques 50 millions de DH étalées sur les 3 prochaines années.
Une convention d’agrégation a été signée le 25 avril dernier entre Nestlé Maroc d’une part et l’Agence pour le développement agricole et la Direction régionale de l’agriculture de Doukkala-Abda d’autre part. Dans la continuité de sa politique de Création de Valeur Partagée, lit-on sur le site du groupe suisse, Nestlé Maroc « s’engagera auprès de 10.766 producteurs de lait, (24% des producteurs laitiers de la région) regroupés en 130 coopératives laitières et 8 fermes individuelles, à apporter son expertise ». Le groupe suisse s’engage aussi à assurer la formation des producteurs agrégés, fournir de nouveaux équipements aux centres locaux de collecte de lait (matériel d’élevage tels que les bidons métalliques, les machines à traire, les salles de traite et le matériel de collecte et de conservation de l’ensilage). Nestlé Maroc compte aussi  participer avec les agrégés aux opérations d’approvisionnement en semences importées, d’importation des génisses de races pures en leur assurant une insémination artificielle de haute valeur génétique.
Nestlé Maroc qui est présent au Maroc depuis 80 ans, s’engage enfin à soutenir le financement des facteurs de production.
Aux termes de cette convention, des contrats individuels seront signé par Nestlé Maroc avec les agrégés afin d’assurer la collecte et la réception du lait produit ainsi que son transport, sa valorisation et enfin le paiement au litre à la qualité du lait produit. L’objectif principal de l’accord cadre qui vient d’être signé, est d’accroître la production laitière dans cette région du royaume qui revendique déjà 22% de la production nationale de lait, soit l’équivalent de 341 millions de litres par an. 38% du lait produit à Doukkala-Abda est aujourd’hui destinée à la transformation en lait pasteurisé ou en poudre. La filière compte 43.200 éleveurs de vaches laitières et engendre un chiffre d’affaires de plus d’un milliard de DH. La dite convention d’agrégation, précise le groupe suisse, a été initiée dans le cadre du Plan Maroc vert qui a inscrit le lait en tant que filière stratégique à développer en augmentant la production laitière actuelle de 50% à l’horizon 2020. C’est dans ce sens que la présente convention fixe comme objectif d’accroître la production laitière dans la région des Doukkala-Abda, d’améliorer la productivité du bétail et la qualité du lait, d’augmenter la part de lait transformé et d’intégrer le secteur privé dans le développement de la filière laitière.
A travers cette convention d’agrégation, qui est déjà en place au Maroc avec les producteurs laitiers depuis 1992, Nestlé se dit optimiste quand à son partenariat avec le Maroc, sachant que l’agrégation est un modèle innovateur d’organisation des agriculteurs autour d’acteurs privés ou organisations professionnelles à forte capacité managériale. L’objectif étant de dépasser les contraintes liées à la fragmentation des structures foncières tout en assurant aux exploitations agrégées l’accès aux techniques modernes de production, l’accès au financement et l’accès au marché. Pour le groupe suisse il s’agit là d’un partenariat gagnant-gagnant sur la base de contrats clairement définis.

About Abdenbi EL OUADGHIRI

Check Also

La région Marrakech-Safi produit 352 tonnes de miel par an

La région de Marrakech-Safi, l’une des régions du Maroc, les plus réputées pour la production …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *