Le Maroc produit 100% de ses besoins en lait et 40% en viandes rouges

elevage-bovin-marocLa filière bovine est l’un des pivots de la sécurité alimentaire au Maroc aux côtés de l’agriculture.

Vu son importance et son poids socio-économique dans la chaîne alimentaire nationale, l’élevage bovin est au cœur de la politique publique du développement agricole et de l’élevage dans le cadre du Plan Maroc Vert (PMV).

Cette filière, qui intéresse près de 780 mille éleveurs et exploitants agricoles, assurait  en 2012, la quasi-totalité de la production laitière nationale (2,5 milliards de litres) et près de 60 pc des viandes rouges (225.000 tonnes). La filière (lait et viandes rouges) génère un chiffre d’affaires de près de 25 milliards de dirhams et assure environ 770.000 emplois.
Selon Abderrahmane Benlekhal, chef de la division production animale au ministère de l’Agriculture et de la Pêche maritime, la filière bovine dans ses deux composantes, est relativement organisée et structurée à travers des organisations professionnelles dynamiques tant en amont (associations et coopératives de producteurs) qu’en aval (transformateurs).
Les efforts déployés pour le développement de cette filière, précise-t-il, ont permis au cours des cinq dernières années (2008/2012 ), de constituer un important noyau de cheptel de haute qualité. Ils ont aussi contribué à l’amélioration de façon significative, des performances des productions nationales de lait et des viandes rouges qui ont connu une augmentation respective de + 38 et +12 pc conformément aux contrats programmes conclus entre l’Etat et les représentants de la profession.
S’agissant des orientations et objectifs de développement tels que prévus par le PMV à l’horizon 2020, un intérêt particulier sera porté sur la réorganisation des programmes d’amélioration génétique adaptés à chaque zone de production.
En 2012, l’effectif du cheptel bovin au Maroc se situait aux alentours de 2,8 millions de têtes répartis entre la race locale (45 pc), la race croisée (35 pc) et les races pures d’origine étrangère (20 pc). Avec son cheptel animal  toutes races confondues de 2.23 millions de têtes (dont 260 mille bovins), la région Souss-Massa-Drâa contribue à hauteur de 10 pc à la production nationale de lait frais et produits dérivés et à 4 pc de la production des viandes rouges.

About Abdenbi EL OUADGHIRI

Check Also

La région Marrakech-Safi produit 352 tonnes de miel par an

La région de Marrakech-Safi, l’une des régions du Maroc, les plus réputées pour la production …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *